Artistes Jazz

 JACK COLE: 1911-1974

Jack Cole, de son vrai nom John Ewing Richter est danseur, chorégraphe et metteur en scène reconnu. Il a êté formé au sein de la Denishawn School, et débuta sa carrière de danseur sur les planches de Broadway avant de tenter sa chance comme chorégraphe et metteur en scène.
Ensuite, Jack Cole a fait quelques incursions au cinéma. Il est acteur-danseur dans Soirs de Miami en 1941, Tonight and every night, 1944 ou Disigning woman, 1957, et chorégraphe d'une vingtaine de comédies musicales à succès. Il travailla notamment pour Rita Hayworth, Gene Kelly, Betty Grable ou encore Marilyn Monroe (Les Hommes préfèrent les blondes, Howard Hawks, 1953), ce qui fait de lui à l'époque le plus célèbre chorégraphe d'Hollywood par son travail.
A Broadway, Jack Cole chorégraphie une douzaine de spectacles musicaux depuis Something for the boys (1942), jusqu'à L'Homme de la Mancha (1965).
On lui attribut aussi la "paternité" de la danse moderne jazz.

 

(La danse commence à 2min)

  

GOERGE BALANCHINE: 1904-1983


 


George Balanchine est né en Russie le 22 janvier 1904 et est décédé le 30 avril 1983 à New-York. Ce chorégraphe classique américain s'empare du jazz pour le mettre sur des scènes de théâtre. Il veut donner à cette danse une technique plus rigoureuse, il veut aussi la rendre plus narrative.
Balanchine fut engagé en 1924 dans la troupe des ballets russes de Serge de Diaghilev où il devint maître de ballet. Sa carrière l'amène à voyager à travers le monde entier: Londres, Copenhague, Paris et enfin New York. En 1934 il fonde la school of American ballet. Ce talentueux chorégraphe est alors amené à travaillé pour Broadway et aussi par la New York city ballet où il fit une carrière prestigieuse. On peut dire que George Balanchine prônait la beauté formelle et la virtuosité technique.


ASADATA DAFORA: 1890-1965

 

 

Austin Dafora Horton était connu pour ses prouesses musicales ainsi que pour la danse. Il est l’un des premiers musicien à présenter le tambourinage africain aux Etats-Unis dans les années 30.
En 1934 il créer Kykunkor, produit au petit théâtre à New York City, en se basant sur la musique et la danse traditionnelle africaine. Il est considéré comme l’un des pionniers de la danse noire en Amérique.
Sa compagnie, Shogolo Oloba, essaie de dépeindre la culture africaine dans ces chorégraphies. La majeur partie des artistes de cette compagnie sont des danseurs africains indigènes.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site