Artistes célèbres dans le monde du Hip-hop

 

 

 

Le Hip-Hop est un mouvement qui rassemble des danseurs, des chanteurs, des musiciens, des peintres, des jeunes blacks, blancs ou beurs.  

 

Artistes

 

 AFRIKA BAMBAATAA :

 

Afrika Bambaataa, de son vrai nom Kevin Donovan, né à New York, est un musicien américain qui participa activement au développement du hip-hop. Il est le créateur de la Zulu Nation.

Il est le modèle de cette culture : DJ, philosophe et organisateur d'évènements, il est un exemple pour les jeunes. Il est lui même issu des cités de Bronx River à New-York. Adolescent, il profitait d'une certaine réputation. Bambaataa en Zulu signifie "Leader affectueux". Il débuta comme membre du légendaire gang des Black Spades. Suite au décès de son meilleur ami Soulski lors d'une fusillade contre la police, Kévin créa "The Organization" une association connue actuellement sous le nom d' "Universal Zulu Nation". Le but des Zulus étant de rassembler les gangs et de les faire évoluer de manière positive et non-violente par la pratique du DeeJaying, de la danse et du graffiti. Les théories des Zulus étaient retranscrites sous la forme d'enseignements nommés "Infinite Lessons" signifiant leçons infinies. Ces règles révèlent le côté philosophe de Bambaataa. Depuis 1990,  un conseil mondial  contrôle l'Universal Zulu Nation. Parmi eux, on trouve des docteurs, avocats, juges et des artistes comme De La Soul, Queen Latifah, Grandmaster Flash, George Clinton, PhazyPhaz et bien d'autres encore.

 

JOSEPH SADDLER : 

 

 

Grandmaster Flash, Co-inventeur de la culture hip-hop, de son vrai nom Joseph Saddler, alias « Flash », naît dans le Bronx. Il est élevé dans ce quartier où la vie nocturne et les rues lui donnent de l’inspiration. Enfant, il a un coup de foudre pour le vinyle. Adolescent, son amour de la musique continue. Attiré par les DJ, sa plus grosse influence s’appelle Kool Herc.

Le père de Grandmaster Flash est aussi une importante source d’inspiration. Grandmaster Flash met au point la technique du coude et du poignet. La manipulation des disques sur les platines ne sera plus jamais la même : il a inventé la très scientifique théorie appelée « The Quick Mix Theory », dans laquelle on trouve la technique du « Cutting », l’ancêtre du « Scratching ». De DJ, il passe au statut complet de re-mixeur, de producteur et d’artiste . Ses innovations le font connaître dans le monde entier et mettant le Bronx au cœur de la musique . 

Flash sera de même honoré par Bill Gates, le fondateur de Microsoft, qui lui remet un award récompensant son inventivité. Grandmaster Flash est tout de même le premier à avoir envisagé les platines comme un instrument de musique !

En 1971, il invente, avec Kévin Donovan, la culture Hip-hop. Les graffitis, la breakdance, viennent ensuite compléter cette culture. Puis, il se lance dans l’aventure du groupe : il forme Grandmaster Flash and the Furious Five. Toujours inventif, le DJ doué utilise ses pieds et ses orteils pour scratcher ! En 1981, il sort : « The Adventures of Grandmaster Flash and the Wheels of Steel » dont le titre "The Message" fit un tabac énorme, devenant disque de platine en 1982. Dans les années 1980, Grandmaster Flash est déjà  considéré comme un mythe vivant.

Sa carrière, démarrée dans le Bronx dans les années 70, est une suite d’honneurs et de récompenses. Au 21ème siècle, il est connu dans tous les coins de la planète. Véritable figure historique de la musique, il anime son émission, « The Flash Mash », qui passe du Rock, du Jazz, du Blues, du Funk, et bien sûr du Hip-hop. En 2008, il donne encore des concerts dans le monde entier et a sorti un nouvel album le 28 septembre dernier. 


Kool Herc :

 

 

Sa recette miracle : Privilégier sur le disque, les passages "pure son" qui font « kiffer » le public. Et comme ces passages étaient relativement courts, il utilisait deux platines et deux fois le même disque.  

Sur ces break-beat musicaux, commencèrent alors à évoluer des danseurs aux comportements étranges pour l’époque, devenants plus tard des "Breakers-Boys". L’art du toasting permit encore à Kool Herc de lancer les MC (Maîtres de Cérémonie), qui au début se contentaient de saluer le public, de dédicacer des morceaux et de mettre l’ambiance. Peu après, en passant le micro à ses potes, Coke la Rock et Clark Kent, ils prirent le nom de scène de "Kool et les Herculoïdes".



James Brown : 

 

 

 

Adulé par deux disciples qui ont cherché à se disputer son héritage, Prince et Michael Jackson, James Brown a un talent inégalé. Il imposa un style, le funk, qui se démarqua de la Soul et du Rhythm and Blues. L’hymne qui va définitivement l’installer au firmament des artistes noirs est Get Up I Feel Like Being a Sex Machine. Le morceau reste aujourd’hui encore emblématique d’une époque qui affirme la liberté sexuelle, et au-delà de cela, la liberté sociale, politique et intellectuelle. Chaque pas de danse se doit d’être le rappel de cette affirmation-là. Le mot d’ordre étant: Do It!

 

  Snoop Dogg :

 

 

Snoop Dogg, alias Calvin Broadus fait ses premiers pas dans la musique comme pianiste et chanteur dans une chorale pour l'église. Habitué des courts séjours en prison, c'est dans sa cellule qu'il commence à écrire des chansons. Il fait partie des Crips, un gang de Los Angeles. Le public découvre la voix de Snoop sur le titre "Nuthin' but a 'G' Thang" et "Fuckin' Wit' Dre Day" qui lui permirent de prendre sa place en tant que voix dans le milieu du hip-hop. En 1993, il est jugé pour le meurtre d'un leader de gang. Acquitté, il se remet au travail et sort son album 'Doggystyle' en novembre de la même année. Les tubes internationaux "Who Am I", "Ain' t no Fun" et "Gin & Juice" le propulsent au sommet des classements. Il vend plus de quatre millions d'albums. Continuant de travailler d'arrache-pied, il sort plusieurs autres titres, lance son propre label Doggystyle Record et se lance en parallèle dans la rédaction d'une biographie. En 200, il produit un film pornographique - 'Snoop Dogg's Doggystyle' -, mêlant le sexe au rap. Avec une carrière marquée par le succès et la violence, Snoop Dogg demeure une pointure internationale du gangsta rap.

 

 Jay-Z :



 

 Shawn Carter alias Jay-Z est un rappeur américain né en 1969 à Brooklyn. Il est devenu le rappeur le plus populaire de la côte Est avec son ex-rival, Nas depuis la disparition de Notorious B.I.G.. Il est aussi devenu, un des plus riches américains des États-Unis avec une fortune de 340 millions de dollars.

Il était surnommé Jazzy dans son quartier, d'où son pseudonyme adopté plus tard, Jay-Z. Après plusieurs tentatives non rentables pour former un groupe, Jay-Z fonda le label Roc-A-Fella Records avec Damon Dash et Kareem « Biggs » Burke. Son premier album, Reasonable Doubt, est sorti en 1996.

Malgré le succès, l'image de Jay-Z a été ternie par ce que les fans de hip hop ont perçu comme du rap-commercial avec un son davantage orienté vers la pop. L'année suivante, est sorti Volume 2... Hard Knock Life, qui a connu un succès mondial avec plus de 8 millions d'albums vendus.

 

  Doug E. Fresh :

 

 

Rappeur américain né en 1966 à la Barbade, producteur de disques, et beat boxer, également connu comme «le Human Beat Box". Il est l'un des pionniers de beatboxing , et est capable de bien imiter les boîtes à rythmes ainsi que divers effets spéciaux en utilisant seulement sa bouche, la gorge et un microphone .

En 1985, Fresh a été l'un des plus grands nom de la musique Rap et son premier single "The Show / La Di Da Di", est devenu un classique du Hip-hop. Il a également joué et enregistré avec 2Pac, Biggie, Eminem, P. Diddy et Dr. Dre avant de s'aventurer dans le royaume du Reggae, du R&B et du Gospel. Doug a continué à enregistrer des albums, mais n'a jamais atteint le même succès qu'il eut avec ses premiers singles.

Il est également membre de l'église de scientologie.

Rahzel : 

 

Membre du groupe américain The Roots, Rahzel est considéré comme l'ancêtre du "human beatbox", traduit par "percussion vocale humaine". Reconnu mondialement comme un véritable virtuose, il fut rapidement surnommé le "Godfather of Noyze", soit le parrain du bruit. Au delà de son aptitude à reproduire de nombreux sons et rythmes grâce à sa bouche, ses lèvres et ses joues, Rahzel imite des thèmes musicaux entiers sans aucune instrumentation, tout en chantant un texte simultanément.

La liste de ses collaborations est longue: Björk, Ben Harper, Mike Patton, Georges Clinton, Beck et beaucoup d'autres ont fait appel à son talent incroyable. Selon l'artiste, ses influences sont Biz Markie, Doug E Fresh, Buffy des Fat Boys, Bobby McFerrin et Al Jarreau.  Il s'est aussi lancé en solo avec un premier album baptisé "Make the Music".

 Son objectif étant de gagner le respect de la beatbox comme une véritable forme d'art sur ses propres mérites.


Eminem :

 


Eminem, de son vrai nom Marshall Bruce Mathers III, est né le 17 octobre 1972 près de Kansas City. Abandonné par son père, il est élevé par sa mère, qui se drogue, dans le Missouri puis à Detroit. C'est dans cette ville qu'Eminem connaîtra les pires moments de sa vie : maigrelet, blanc, roux et habitant dans un quartier à majorité noir, dans la rue et à l'école il est régulièrement insulté, battu, humilié. Agé de 13 ans, isolé, renfermé sur lui même, Eminem écrit en secret ses premiers textes de rap qu'il enregistre sur cassette.

Fin 1986, il créé son premier groupe avec quelques amis: "Bassmint Productions". En 1989 il décide de quitter l'école pour se consacrer entièrement à sa passion. Il participe à quelques émissions de rap sur des radios locales et force le passage plus d'une fois pour monter sur scènes lors de concerts. Cependant, toute son ardeur ne lui suffit pas et le succès tarde à venir, l'obligeant à accepter toute sorte de petits boulots pour continuer à vivre. Après un premier album solo en 1996 qui n'as aucun succès, Dr Dre le célèbre rappeur découvre Eminem et lui fais signer un label.

L'album Slim Shady (triple disque de platine en 1 an) sort en février 1999 et connaît un véritable succès, spécialement le single My Name Is. En mai 2000, Eminem sort l'album The Marshall Mathers, dont 2 millions de copies se vendent la 1ère semaine. Il fait un retour très remarqué dans les bacs en 2002, avec The Eminem Show et assume pleinement son rôle de provocateur, n'hésitant pas à salir la réputation de quelques célébrités. En 2003, il joue dans le film 8 Mile, un film sombre qui raconte l'histoire de sa vie, particulièrement de son enfance difficile.

Après un silence de 4 ans, il sort "relapse" en 2009 puis "recovery" en 2010 qui est un véritable succès avec 3 millions de copies vendues.

Eminem est un véritable phénomène : en moins de 7 ans il a vendu plus d'albums que Madonna. 

 

   

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×