L'essor des Claquettes

La danse à claquettes est devenu de plus en plus populaire avec les comédies musicales hollywoodiennes à partir des années 30 , les claquettistes vedettes firent de cette discipline une part essentielle du rêve américain.

En 1918, à New-York, on ouvrit la première école de Claquettes où l'on y enseignait le Clog Dance, le Softshoe, le Buck Dancing et la comédie musicale. Fred et Adèle Astair y ont notamment fait leurs études.

Les Claquettes sont devenues de plus en plus populaires grâce aux comédies musicales hollywoodiennes comme par exemple "Top Hat" en 1935 et "Chantons sous la pluie" en 1952 .  À partir des années 1930, les Claquettes firent leur apparition au cinéma et à la télévision. Elles connurent leur apogée dans les années 1950 avec des danseurs comme Fred Astair, Ginger Rogers, Gene Kelly, Eleanor Powell.. qui sont des claquettistes de grande renommée. 

Affiche de la comédie "chantons sous la pluie" 

Chaque nouveaux style de danse entraîna un nouveau style de Claquettes. Par exemple, en 1925, on voit apparaître le Tap-Charleston, après l’arrivée du Charleston.  A la fin des années 1920, les Claquettes évoluent à nouveau vers le Rythm Tap qui revient à un tempo beaucoup plus lent ce qui permet aux danseurs de jouer avec le rythme.


A la fin des années 1940, les Claquettes passèrent de mode avec l’arrivée du Rock’N’Roll et la lassitude du public. Mais les festivals de jazz des années 1970 ont permis la redécouverte de cette danse qui fait aujourd’hui partie des styles de danses reconnues .                                          

 Les Claquettes se sont alors modernisées avec la troupe des Tap dogs, Gregory Hines ou encore Savion Glover. De plus, on constate que les Claquettes Irlandaises sont aussi revenues sur le devant de la scène avec le spectacle Riverdance de Michael Flatley. Ce regain des Claquettes provient du nouvel attrait du public pour les danses folkloriques (irlandaises), le jazz et le swing.

 

On peut donc dire aujourd'hui que les Claquettes sont divisées en 2 grandes catégories :


 - Les Claquettes irlandaises où l'attention du danseur est principalement portée sur les frappes. Le haut du corps est rigide.

 

 - Les Claquettes américaines où les postures et les déplacements de tout le coprs sont aussi importants que les frappes.

 

Mais les Claquettes sont également liées aux danses de couple en plusieurs manières. Tout d'abord, nous avons tous en tête l'image de Fred Astaire dansant avec ses partenaires à Hollywood où, entre deux refrains et trois pas de foxtrot, les danseurs s'adonnent à des rythmiques qui semblent sortir naturellement de leurs semelles. On a même pu assister à des Claquettes sur patins à roulettes dans "Shall we dance" ("L'Entreprenant Monsieur Petrov" en version française). La danse des Claquettes est donc particulièrement esthétique en couple, mais cette manière de les pratiquer a un peu été oubliée de nos jours.

Toutefois la danse des Claquette continue de se développer non seulement sous l'impulsion d'Américains, mais aussi d'Européens dont certains ont acquis une réputation excellente. Second argument, plus technique, le développement des qualités de danseur à claquettes permet d'améliorer son équilibre, son aisance et ses jeux de jambes dans les danses à deux comme le Rock, le lindy hop,... et même la valse.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×