Les racines du Jazz

 

 

  •  La danse Jazz, est apparue pour la toute première fois en 1619 avec l'arrivée des premiers esclaves noirs aux Etats-Unis. Puis au XVIIIème siècle, les états du sud des Etats-Unis ayant besoin de main d'oeuvre dans les plantations de coton, font appel aux noirs qui vont débarquer d'Afrique Centrale. On parle donc de l'élément fondateur du Jazz.
    L'économie des USA est ainsi construite sur l'esclavage, même si il est déclaré illégal au nord dès le 4 juillet 1776 lors de la proclamation d'indépendance des USA, contrairement au sud. En effet dans les états du nord les industries ont besoin de main d'oeuvre qualifiée, c'est pour cela qu'il y a seulement 5% de noirs dans ces états. Ce ne sont pas les blancs, mais les noirs qui ont commencé l'esclavage, puisque c'est une tradition établie chez le "noir".
  • Les noirs vont devoir survivre aux mauvais traitements qui leur sont infligés. En effet, lors de leur voyage vers les Antilles en 1518, et vers les Etats-Unis, les blancs obligeaient les esclaves à danser après le repas sur le pont à coups de fouet pour qu'ils soient en bonne santé, ce qui permettait d'en tirer un meilleur prix. Puis à leur arrivée on les parquait dans des centres, en les obligeant toujours à danser pour les garder en forme. Mais il n'y avait pas que des raisons économiques à les faire danser, ils servaient à divertir le capitaine et l'équipage. C'était aussi un moyen de diversion pour se suicider ou créer une mutinerie.
    Ce fut également un moyen de liberté, on laissait les noirs danser pour éviter la dépression et la révolte. On peut dire que les blancs exerçaient un contrôle social. Sans cette mince liberté la révolte aurait été inévitable.
  • A partir de 1865, fin de la guerre de Sécession et abolition de l'esclavage, au moment de leur émancipation, de nombreuses pratiques musicales se développent, comme les "Works Songs". La musique Jazz, permet à l'Africain d'extérioriser les sentiments qu'il éprouve envers sa tribu, sa famille.
    Pour lutter contre ces conditions de vie, la danse, la musique et la religion permettent de se reconstituer une culture en réaménageant celle des Européens. Le Jazz est un style artistique résultant de 300 ans de confrontation aux Etats-Unis entre culture d'Afrique de l'ouest et culture d'Europe. La religion influencera l'évolution des noirs jusqu'au 18ème siècle.
  • La danse quant à elle, est un élément d'expression, c'est un langage de communication, une histoire symbolique. Elle rappelle ce qui s'est passé, on peut parler d'une sorte de méditation. Ces danses ont permis aux esclaves de conserver et perpétuer leurs traditions, elles furent ensuite utilisées pour leur permettre de s'identifier. L'expression individuelle et compétitive de la danse Jazz apparait dans les danses de plantations sous le nom de "Breakdown", on la retrouve chez les claquettistes, dans le Hip-hop. Les noirs vont même dans des églises sacrées "Les Calendes" pour danser.
    Apres avoir été créolisées et après avoir rajouté des rythmes, de nouvelles danses apparurent comme la "Rumba", la "Santa"...
    La danse est essentiellement présente du fait qu'elle soit la principale passion des noirs, en effet c'est un échappatoire à l'horreur de la situation.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site